Ne cherche pas Brocéliande à Brocéliande

Ne cherche pas Brocéliande à Brocéliande.

Si tu vas en Brocéliande, ne cherche rien. Ni Merlin, ni la fée Morgane, ne cherche rien de merveilleux : le merveilleux est en toi. Si tu viens en Brocéliande, écoute l’eau, le vent, la chouette, le tronc du vieil arbre qui grince. Respire les parfums de la lande, pose ta main sur la mousse, sur le rocher, bois au soleil sur ton visage ! C’est tout cela Brocéliande : le vrai mystère est là, dans la boue, dans le silence qui t’enveloppe caché sous l’herbe du sentier. Laisse-les se nicher en toi tout ensemble : le silence, l’herbe et le sentier. La vraie magie est sous tes pieds, dans ton corps, derrière l’écorce sous tes doigts. Étonne-toi de les sentir ! C’est le cadeau de Brocéliande. Un lent, très lent retour aux sources. Ne cherche rien en Brocéliande, si ce n’est ce merveilleux-là.

Sur les chemins de Brocéliande, n'espère ni Graal ni trésor, pas même le baiser de Viviane, ni l'elfe, la fée ou le leprechaun. Ne redoute aucun sortilège : à Brocéliande ne se retrouve que ce qu’on y a apporté, la nuit de Brocéliande est la tienne et tous ses fantômes sont en toi.

Enfin peut-être, au cœur de l'aube, si une lumière, dans un souffle, fait soudain flamboyer ton âme, si un battement d'ailes te frôle : dis merci ! Et ne rêve pas.

Brocéliande ne se trouve pas à Brocéliande. Tu es ce Brocéliande que tu cherches, Et Brocéliande, c’est toi.

Pierre-Olivier Bannwarth -

Forêt de Paimpont, 25/02/2020

À la Une
Derniers articles
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now